SEPTEMBRE OCTOBRE 2002                       

SPECIAL VENDANGES 2002

 

 

RETOUR

   

L'année 2002 en Bourgogne, malgré les apparences  ,a été marquée par une sécheresse durant les mois de juin, juillet, et août, poussant même le préfet de région à restreindre l'utilisation de l'eau dans les communes de Côte d'Or. 

 

C'est dans ce contexte que la vigne a suivi son cycle: une année sèche et fraiche. Même si le soleil n'a pas toujours frappé fort, les chiffres sont là en ce qui concerne les précipitations.

De ce fait, l'année a été très saine , ces conditions ne favorisant pas les maladies de la vigne. De plus, la maturité atteinte a été quasi optimum: équilibres sucres-acides quasi parfaits, état sanitaire idéal (peu de pourriture).

 

La sortie de raisins dans le sud de la côte de Beaune a été largement inférieure aux années précedentes dans les rouges, en raison du phénomène de coulure et de la volonté presque collective de maîtriser les rendements. La charge a donc été adaptée au millésime, tant en blanc qu'en rouge.

 

On peut dire que la vigne nous a donné des raisins magnifiques pour faire de ce millésime 2002 une grande année.Mais il a fallu attendre la fin des vendanges pour s'en persuader car une semaine avant, rien n'était joué. 

 

Les vendanges se sont effectuées sous un temps magnifique, et il n'a fallu sortir les imperméables q'une fois. L'équipe (une quarantaine), était motivée, et a travaillé dans une bonne ambiance! MERCI A TOUS ! Cest un plaisir pour tout le monde de vendanger dans ces conditions. Si vous ne l'avez jamais fait, essayez au moins une fois.

 

      

     LES ROUGES

Seuls 3 à 5% des raisins étaient atteints de pourriture ou trop juste en maturité. C'est peu, mais c'est quand même un soulagement de les savoir supprimés de la cuvée. 

Nous avons constaté une fois encore que des progrès pourront être fait au niveau des caisses à vendanges, aujourd'hui chargées de 400kg de raisins. Des idées sont en cours pour vendanger en plus petits contenants et faciliter le tri des raisins.Que de projets...!

 

    

Ci dessus , le quai de réception de la vendange

 

 

La phase de macération a durée un vingtaine de jours, en surveillant et en encadrant les températures pour respecter le potentiel de la vendange tout en l'exploitant au maximum.

La bonne maturité a permis de prendre son temps avant et après fermentations.

 

 

 

 

       

 

Ci dessus, le tri et l'éraflage des rouges

 

 

           LES BLANCS

 

   Avec un pressoir supplémentaire cette année, le chargement des raisins dans chacun d'eux a pu être fait en grappes entières, directement de la caisse à vendange dans le pressoir par l'intermédiaire d'une trémie.Le pressurage prend plus de temps car les pressoirs sont moins chargés.  

   Le chargement en grappes entières suivi d'un pressurage lent et raisonneé (pneumatique ou mécanique) permet de tirer des jus plus sains sans faire de "purée"

   

   Les fermentations alcooliques se sont déroulées en fûts, sans s'emballer. La maîtrise des températures d'entonnage permet de ralentir un peu les fermentations et empêcher qu'elles ne montent trop haut.

 

     

 

Ci dessus, Jérome, futur oenologue, en stage pendant les vendanges. 

 

 

     

 

Ci dessus, à gauche, le batonnage quotidien des blancs pendant le premier mois.

 

    

               

Les premiers sentiments sur les vins montrent des rouges colorés et assez charpentés. Les blancs sont très aromatiques et subtils. Mais il est encore bien trop tôt pour porter un jugement sur ce nouveau millésime. 

 Les premières dégustations valables pourront être faites dans 2 à 3 mois. Il faut maintenant surveiller leur évolution, et agir en temp opportun. La Bourgogne éspère que la critique sur ce millésime sera objective, c'est à dire bonne...

  

      

 

 

 

  Nous avons mis à l'essai cette année un suivi parallèle des températures par informatique, indépendant du système de thermorégulation, pour archiver et mieux comprendre le déroulement des fermentations en rouge. Seules 6 cuves de rouges étaient ainsi équipées cette année. Affaire à suivre...

 

 

 

 

 

 

Vous serez toujours les bienvenus dans nos caves.

Merci de prévenir par téléphone

SOMMAIRE